Anti inflammatoires naturels et efficaces

Quand parait l’inflammation, c’est que l’organisme se défend et met en branle messagers chimiques et cellules immunitaires. L’inflammation est donc utile…lorsqu’elle ne vire pas au chronique.

Lorsqu’on ne supporte pas les effets des AINS, ou lorsqu’on veut rester dans une approche naturelle, on peut se tourner vers des remèdes issus de la phytothérapie et de l’oligothérapie. Sans effets secondaires si utilisés à bon escient, ils offrent une approche efficace et durable pour soulager les douleurs et les maux en « ite » ( arthrite, sinusite, etc…)

Tour d’horizon rapide des solutions naturelles et efficaces:

  • – Le cassis bourgeon (ribes nigrum) Cassis

Bon à tout faire ou presque, ce  macérat mère( à ne pas confondre avec son cousin glycériné) a un effet cortisone like et agit sur la production naturelle de cortisone au niveau des glandes surrénales, d’où son effet anti inflammatoire. Selon l’intensité du trouble rencontré, prendre de 10 à 30 gouttes par jour en plusieurs prises, dans un peu d’eau et à distance des repas.

  • – Le cuivre ( oligo élément en ampoule ) très efficace dans la prise en charge des maladies articulaires et des infections . De 2 à 5 prises par jour, sans excéder 5 jours en continu.
  • L’harpagophytum ( griffe du diable) est très prisé pour toutes les affections osteo articulaires. L’extrait fluide, qu’on trouve sous forme d’ampoules, est anti inflammatoire et antalgique. Les composants de la plante( harpagoside, flavanoïde, acides, quinones) pris ensemble, agissent sur le métabolisme de l’acide arachidonique et inhibent la cyclo oxygénase, une des grandes enzymes de l’inflammation.
  • – Localement, sur la douleur articulaire, on peut appliquer des huiles essentielles ( toujours diluées dans un peu d’huile végétale comme la calophylle) telles que la Gaulthérie couchée ( Gaultheria procumbens), ou l’Eucalyptus citronné ( Eucalyptus citriodora), très bon marché .
  • – Le curcuma est une épice bien connue de la cuisine indienne mais aussi un remède ayurvédique.curcuma Il agit sur les douleurs intestinales, comme les colites. Pour bénéficier au maximum des propriétés des curcuminoïdes, il faut l’associer à de la pipérine, ce qui rend son utilisation délicate si l’on présente un trouble gastrique.
  • – Certaines enzymes issues des fruits calment oedèmes et inflammation qui se manifestent suite à un traumatisme ( par exemple une entorse). Il s’agit de la bromelase et de la papaïne, extraites de la tige d’ananas et de la papaye. Ces enzymes se prendront en dehors des périodes digestives, sinon elles seront utilisés prioritairement par le corps pour soutenir la digestion.
  • – Des spécialités présentant une synergie d’actifs existent sur le marché des compléments alimentaires. Quelques uns méritent d’être cités pour leur composition intelligente et bien assimilée. Il s’agit du DEFLAMOR°( lab. SND) , du CURMINAL °( lab. LE STUM), ALGOZYM° ( lab. SYNPHONAT).

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus