La constipation

Les conseils suivants ne remplacent pas une consultation chez un spécialiste de santé mais voici ce qui peut être regardé et pratiqué , du côté naturel, lorsque la constipation s’installe chroniquement:

– La pratique régulière d’une activité physique mesurée. En effet, avec l’exercice physique se produit un massage naturel de la zone abdominale. Le travail contractile de la masse musculaire striée améliore, par une meilleure irrigation et par voie reflexe, la contractilité des muscles lisses en général et du colon en particulier. Par ailleurs, améliorer la musculature de la zone abdominale s’oppose à la pression des viscères abdonminales et évite alors les ptoses diverses, les hernies en général et la dilatation anormale du tube digestif. Tonifier les muscles abdominaux leur donne une puissance qui permet une pression facilitant l’expulsion des matières fécales.

L’hydratation suffisante du bol alimentaire qui s’oppose aux selles sèches et dures;

– La consommation de fibres, que l’on trouvera dans l’apport bi quotidien de crudités , la consommation d’un goûter de fruit, les céréales complêtes ou demies complêtes. Attention cependant, les fibres en excès sont à l’origine d’irritations intestinales et de ballonnements.

– La consommation suffisante de protéines , qui fournissent aux muscles ( y compris ceux lisses) les acides aminés nécessaires à leur entretien. Il en est de même pour la consommation de vitamines du groupe B;

– La suralimentation en général ainsi que le grignotage sont nuisibles car entrainant une fatigue digestive avec insuffisance de sécrétions digestives. La surcharge grasse en particulier est à surveiller car si les selles sont lubrifiées par les corps gras, ce qui facilite leur exonération, le foie peut néanmoins en souffrir avec pour conséquence, une carence biliaire. Or dans le grêle, la bile alcanise, désinfecte et lubrifie le bol alimentaire. L’épuisement hépatique lié à la consommation d’alcool, la mal digestion chronique, la prise importante de médicaments explique assez souvent l’installation d’une constipation chronique.

la fatigue en général, l’épuisement nerveux retentissent sur la contractilité des muscles lisses, et entraînent une diminution des sécrétions enzymatiques et biliaire. Apprendre à se détendre, prendre du repos suffisant et avoir un sommeil de qualité améliorent durablement les choses.

l’inflammation de l’intestin conduit à une baisse de sa contractilité: il est utile de régénérer les flores intestinales en adoptant une alimentation régulée et/ou en s’aidant par la prise de prébiotiques. Les fruits crus seront ainsi consommés en dehors des prises de féculents, afin de ne pas gêner la digestion.

– Il sera nécessaire d’éviter la consommation d’aliments constipants tels que banane, coings, mytrilles, citrons en quantité.

En accompagnement de ces mesures d’hygiène de vie et d’hygiène alimentaire, je conseille:

  1. Boire un verre d’eau froide ou tiède au lever
  2. Une demie heure avant le repas du matin, prendre un sachet de LACTOSPECTRUM ( Laboratoires LE STUM) dilué dans de l’eau ou une gélule de QUANTAPHYLLE ( Laboratoires PHYTOQUANT). Ces compléments sont des prébiotiques qui vont aider, en plus des mesures alimentaires, à restaurer la flore intestinale.
  3. Faire un repas le matin, de figues ou de pruneaux secs que l’on aura réhydraté en les trempant dans de l’eau la veille au soir. Ce repas s’accompagne d’une boisson chaude comme thé léger, café léger, chicorée, lait végétal.
  4. SOIT : 10 minutes avant les repas, prendre 1/2 à 1 cuillère à café dans de l’eau de la préparation suivante:

 

GLYCYRRHIZA GLABRA MALVA SYLVESTRISALTHAEA OFF.TARAXACUM DENS LEONIS

TM AA QSP 250 ml

  • SOIT: A jeun, 1 ampoule de de jus de Pissenlit ( SUPERDIET) dans un demi verre d’eau et le soir au coucher, 1 ampoule d’aubier de tilleul, dans un demi verre d’eau.

Si la constipation ne cède pas , on peut prendre 4 à 5 comprimès d’AXAROLA ( Superdiet), le soir au coucher avec un grand verre d’eau, de façon exceptionnelle. De même exceptionnellement, ajouter au milieu du repas, du son de blé ou d’avoine mais à condition qu’il n’y ait pas de phénomène d’inflammation dans l’intestin.

Une constipation rebelle accompagnée d’une prise de poids peut être le signal d’un trouble thyroïdien: hypothyroïdie

Si vous voulez en savoir davantage sur ce sujet, ou sur le réglage alimentaire, contactez moi au 06 18 62 80 59

 

Vous aimerez aussi...

1 Réponse

  1. 20 janvier 2014

    […] En ce qui concerne l’acné, trouble très courant, il faut surveiller le transit car la constipation l’entretient par différents mécanismes.En saison, consommez des pissenlits en salade, qui vont aider le foie à secréter de la bile en quantité et en qualité. Voir aussi ici mes conseils sur la constipation. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus