Les désordres intestinaux

Junge Frau hat Bauchschmerzen und Magenkrämpfe

 

L’hiver est une saison propice à la circulation de germes et virus qui viennent jouer les troubles fêtes au niveau des intestins et de l’estomac . Alors que faire quand tout est sens dessus dessous?

A côté des conseils d’hydratation classique, de repos, et de diète ou monodiète, par exemple au bouillon de légumes, on peut se tourner vers:

  • L’EPP, un antibiotique , antiviral et antifongique naturel, qui a prouvé ses effets sur des larges souches de bactéries, germes et virus. Indispensable en prévention, quand on sait que des personnes autour de nous sont touchées, il se prend systématiquement lorsqu’on est atteint. 30 à 60 gouttes par jour dés le début des symptômes , dans de l’eau en 2 ou 3 fois. Il contribuera à accélérer la récupération et à diminuer la violence du mal.
  • Des symbiotiques, mélange de probiotiques et prébiotiques, qui vont renouveler et renforcer la flore intestinale. Ce microbiote est très fragilisé dans ce contexte, et il faut aider à sa vitalité. Rappelons au passage que notre intestin se compose d’environ 1 Kg de Bactéries réparties sur 500 espèces….ce joyeux petit monde vit en relative harmonie, qu’il faut absolument soutenir et respecter si on veut vivre en santé naturelle. On trouve des symbiotiques en poudre ou en gélules, mais tous ne sont pas de la même qualité. Préférez ceux vendus par des enseignes transparentes sur leurs méthodes de fabrication.
  • Le charbon végétal, en cas de spasmes importants dus à des gaz intestinaux. 3 à 6 gélules par jour, avec un verre d’eau . Le charbon, comme l’argile, est un très bon « antitoxique  » naturel.
  • L’argile verte surfine. Si la diarrhée est importante, prendre 1 à 2 cuillères à soupe d’argile en poudre mélangées à de l’eau.
  • Le gingembre confit, à suçoter ou mâcher doucement est un très bon anti nauséeux , à consommer en fonction de sa tolérance.
  • Si les douleurs abdominales sont très fortes, on peut se masser le ventre avec quelques gouttes d’Huile essentielle d’estragon et quelques gouttes d’huile essentielle de basilic tropical, qui seront ajoutées à une cuillère à soupe d’huile végétale comme l’abricot, le jojoba, l’amande douce.

 

 

En tout état de cause, ces conseils ne remplacent pas la consultation d’un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus