Bien être intestinal et sport d’endurance : quel dialogue ?

La prise en charge des intestins, avant et après un effort sportif est une clé d’entrée pour améliorer les performances des traileurs /traileuses.

Dans cet article, je vais vous parler du bien être intestinal mais surtout de perméabilité intestinale…Non non , ne vous sauvez pas !!  Si ce terme un peu barbare pour les oreilles vous est étranger, que vous êtes coureur et que vous souhaitez prendre soin de votre santé, il est urgent de remédier à cela !

C’est en soignant des sportifs que le professeur Georges MOUTON,  a compris l’importance de l’écosystème intestinal pour la santé. Comme il l’écrit [1]«  A leur contact, j’ai découvert peu à peu combien leur susceptibilité aux infections, leur état général et surtout leur niveau de performance en compétition dépendaient étroitement du bon fonctionnement de leurs intestins ».

Notre intestin est un organe incroyable :

  • Sa superficie atteint, en comptabilisant toute la surface d’échange de la muqueuse intestinale, l’équivalent d’un court de tennis, soit environ 670 m2.
  •  Il abrite en son sein, 200 millions de neurones (d’où l’expression de 2° cerveau pour le qualifier), et  10 puissance 14  bactéries pesant environ 2 kilos, réparties sur 500 à 1000 espèces  et nommées « Microbiote ».
  • Outre  son rôle d’assimilation des nutriments, et en tant qu’interface entre le monde extérieur et le monde intérieur, il est une ligne de défense privilégiée pour notre organisme en reconnaissant des substances étrangères qui informeront notre système immunitaire. Plus de 70 % de cellules immunitaires logent dans les plaques de Peyer.
  • Il assure aussi des fonctions de production de vitamines , de lutte contre l’inflammation, de production de neurotransmetteurs …

Multitâche  oui mais fragile ! Plusieurs éléments peuvent le perturber durablement .

Citons, de manière non exhaustive :

-Un stress important et chronique,

– Une alimentation trop industrielle, pauvre en enzymes

-de mauvaises associations alimentaires qui rendent le bol alimentaire indigeste

–  des carences issues de cette alimentation (les cellules intestinales « entérocytes » sont des cellules à renouvellement rapide, qui se nourrissent à la fois dans leur environnement direct et par voie sanguine),

-des intolérances alimentaires.

– des antibiothérapies répétées

-une candidose ( cause et conséquence)

Ces facteurs amènent  un déséquilibre du microbiote ou  dysbiose,  qui  a pour conséquence directe  une inflammation chronique de la muqueuse intestinale , elle même mère de l’ hyperméabilité intestinale qui conduit à des carences inexpliquées, des phénomènes d’inflammation chronique et des maladies auto immunes . Concrètement, cela signifie que l’intestin a des fuites !

Le syndrome de SIBO (small intestinal bactérial overgrowth) ou prolifération bactérienne de l’intestin grêle est aussi une conséquence d’un intestin dysbiotique. Il amène un cortèges de symptômes connus des coureurs: spasmes, coliques, gaz, diarrhées, nausées, fatigue chronique…

Dans les origines  de l’hyperméabilité, une doit  davantage retenir notre attention : il s’agit du syndrome de reperfusion. Lors d’un effort sportif prolongé et/ou intense, la muqueuse intestinale est sous irriguée. Effectivement, priorité est donnée à d’autres organes, notamment le cœur. Lorsque l’effort est stoppé, un afflux massif de sang parvient jusqu’à la muqueuse, entrainant une souffrance de la muqueuse et amenant, si cela se répète chroniquement,  à l’hyperméabilité. Dans la course à pied, les ondes de choc renforcent ce phénomène.

Protéger la muqueuse et le microbiote intestinal, restaurer la perméabilité intestinale vont donc être des priorités pour prévenir l’installation de troubles chroniques handicapants au quotidien et pour assurer santé pleine et performance aux sportifs.


[1] G. MOUTON, « Ecosystème intestinal et santé optimale », coll Résurgence,  p11. Un ouvrage aux 1355 références scientifiques.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus