CONFINEMENT??!!Aujourd’hui j’ai envie de faire….mes graines germées

Faire ses graines germées est une des choses les plus simples à réaliser, pour peu qu’on possède un germoir adapté. J’en possède un depuis plus de 10 ans, toujours le même, il a deux niveaux qui me suffisent .

Je trouve que cette période y est propice, non pas tant en raison du confinement qu’en raison du rythme de la nature: les légumes primeur ne sont pas encore ou peu accessibles et les légumes racine commencent à se faire plus rares, moins denses en micronutriments aussi. Or c’est là que les graines germées sont super intéressantes: elles sont « vivantes », bourrées de petits éléments indispensables à la vitalité ( oligo éléments, minéraux, vitamines, antioxydants, chlorophylle…) et donnent un coup de frais à nos assiettes!

Le procédé demande peu de temps de préparation mais quelques jours pour la consommation

Je choisis volontiers des mélanges tout faits, ici c’est alpha alpha / radis/ fenouil que je réussis à chaque fois. Il faut savoir que certaines graines sont plus « capricieuses » ou exigeantes en terme de chaleur, lumière, trempage. ( ex: brocolis, cresson…). Avec ce mélange, c’est du 100% garanti ou presque.

Les étapes en photo

  • Rinçage et trempage quelques heures.
  • Égouttage puis disposition sur les 2 niveaux, en espaçant . Ne pas oublier de laisser de l’eau dans le fond du réservoir. Placer le germoir dans un endroit à température constante, autour de 19°c, à la lumière naturelle mais pas en plein soleil toute la journée.
  • Juste penser à les rincer matin et soir en laissant le filtre en place, et à changer l’eau du réservoir régulièrement. Cette eau est utilisable pour arroser les plantes par exemple.
  • JOUR 2
Vu d’ici on pourrait penser que de petits vers ont grandi!!!
  • JOUR 3
un peu plus appétissant….
  • JOUR 4
Presque prêtes!!

JOUR 5 : pour les consommer, les passer sous l’eau (toujours avec le filtre en place). On doit les égoutter avant de les stocker au fraisdans un récipient hermétique, si il y a trop d’eau elles vont vite pourrir ( croyez moi j’en ai fait l’expérience…). Quoi qu’il en soit, à consommer sous 5 jours environ. J’en prélève au gré de mes envies: en accompagnement de crudités, dans un sandwich, sur un potage…

En accompagnement d’une crudité
  • Ici elles accompagnent une entrée de chou rouge râpée, agrémenté de graines de courge et de graines de lin et de sésame, une bombe en micronutriments facile à concocter. J’aime aussi le coté coloré , vivant et simple de cette assiette. Et vous?
Bon appétit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus